Qu’est-ce que la capacité d’emprunt ? 

C’est, tout simplement, la principale composante de la capacité d’achat d’un emprunteur. Elle ne varie pas en fonction de l’apport personnel de l’emprunteur. Cette capacité d’emprunt, également appelée capacité d’endettement, se base sur deux paramètres, qui sont le taux d’endettement et le reste à vivre du foyer de l’emprunteur. Aussi, la durée du crédit immobilier ainsi que son taux d’intérêt influencent le montant qu’on peut emprunter. Dans la pratique, plus le taux est élevé, plus les mensualités le seront, pour réduire ladite capacité d’emprunt. Inversement, l’allongement d’une durée de prêt fait diminuer les mensualités, pour améliorer le reste à vivre de l’emprunteur. Pourtant, il va se retrouver avec une augmentation du coût total de son crédit.

Calculer la capacité d’emprunt

Calculer la capacité d’emprunt passe par le calcul du taux d’endettement. Ce dernier compare les charges du foyer aux revenus. Cela permet de connaître le pourcentage des ressources du ménage, qui doit être dédié au paiement des dépenses habituelles. C’est un indicateur qui permet à la banque ou à l’organisme prêteur de s’assurer que l’emprunteur n’a pas trop de dettes, en rapport à ses moyens. Peuvent être considérées comme sources de revenus, les salaires, les pensions de retraite, les bénéfices industriels et commerciaux (BIC), non commerciaux et agricoles, les revenus fonciers et de placements financiers réguliers. Les primes ainsi que les prestations sociales ne sont pas pris en compte en tant que sources de revenus. Sont considérées comme charges les mensualités de remboursement de crédit en cours, le loyer mensuel, et toute autre charge récurrente. Dès que le résultat est obtenu, l’organisme prêteur évaluera le taux d’endettement du ménage.

Le reste à vivre

Les exigences d’une banque en matière de reste à vivre dépendent de plusieurs critères, entre autres la localisation. Un autre critère serait la composition du foyer, si l’emprunteur est célibataire, en couple, avoir ou ne pas avoir d’enfant. Si l’emprunteur est célibataire, il doit disposer d’au moins 600 à 1.000 euros de reste à vivre, 750 à 1.000 euros pour un couple sans enfant et 150 à 400 euros de plus, par enfant à charge. En général, chaque banque a ses propres critères pour analyser un dossier de prêt immobilier, d’où la pertinence d’avoir et de comparer plusieurs offres de plusieurs établissements bancaires.

Je trouve le meilleur taux pour mon projet

Je trouve le meilleur taux pour mon projet

Je trouve le meilleur taux pour mon projet

Prêt sans enquête de crédit - Logo Footer

Accédez aux meilleures offres de prêt auprès de nos établissements de crédit partenaires sans devoir passer par une étude approfondie de dossier. Notre comparateur en ligne vous est mis à disposition pour vous aider à trouver une solution de financement rapide adaptée à vos besoins.