Emprunter sans la banque:

S’il est devenu courant d’emprunter sur internet via des sociétés de crédits en ligne, sans passer par les grandes banques traditionnelles, il est plus rare d’emprunter de particulier à particulier.

Pourquoi se passer des banques ?

Parce que, bien souvent, si les rentrées financières sont peu élevées ou si plusieurs crédits sont en cours, la demande sera refusée. Actuellement, les banques rechignent à prendre des risques et c’est le consommateur qui en paie les conséquences.

Et les sociétés de crédits en ligne ? Mieux disposées à prendre des risques et à prêter aux personnes disposant de peu de revenus, elles sont tenues d’assurer leur survie et répercutent, elles aussi mais à un plus faible niveau, leurs frais de fonctionnement dans les taux pratiqués et les éventuels frais de dossier.

Emprunter auprès d’un particulier, c’est autorisé ? Bien sûr, et cela se développe de plus en plus depuis quelques années.  Il est évident que si vous empruntez auprès d’un parent, un frère ou une sœur, un ami proche, les conditions sont différentes, certainement plus souples et le taux d’intérêts moins élevé qu’ordinairement.

Pour un jeune fraichement arrivé sur le marché du travail, sans contrat fixe ou à durée indéterminée, il est très difficile d’obtenir un premier emprunt. De même pour un chômeur qui voit ses revenus baisser fortement sans savoir s’il va retrouver rapidement un emploi. Même chose pour une personne âgée ne bénéficiant pas d’une grande retraite ou d’une épargne conséquente.

Et si vous êtes fiché à la banque nationale, c’est tout à fait impossible !

L’emprunt entre particuliers permet à toute une partie de la population d’accéder au crédit, et ce dans des conditions avantageuses.

Les prêteurs profitent d’un rendement de leur argent bien supérieur à celui qu’une épargne traditionnelle leur offrirait.

Les prêts d’argent en famille ou entre amis, voire entre collègues ou connaissances, peuvent se faire sans formalité administrative mais il est plus prudent de mettre par écrit les conditions de l’emprunt. Pour éviter tout conflit plus tard entre les partenaires, pour qu’il n’y ait pas réclamation de la part d’autres membres de la famille ou en cas de décès.

Deux choix sont possibles : la reconnaissance de dette ou le prêt hypothécaire notarié.

Dans la reconnaissance de dette, il suffit de mentionner le montant de la somme prêtée, les conditions (taux d’intérêts ou non, les modalités de remboursement, les dates de début et de fin de contrat, …), sans oublier l’identité du prêteur et de l’emprunteur. C’est le prêteur qui rédige l’acte, à la main, et il doit mentionner la somme due en lettres et en chiffres.

Chaque partie doit signer et dater le document et en recevra une copie. Il n’est pas obligatoire de le faire enregistrer. Attention, si cela n’est pas fait, il faudra faire appel au tribunal en cas de non-respect du contrat. Prudence donc si la somme prêtée est élevée.

En cas de prêt hypothécaire enregistré auprès d’un notaire, le prêteur bénéficie d’une garantie supplémentaire.

Fiscalement, l’emprunteur doit déclarer l’existence du prêt et des intérêts versés. Le prêteur doit déclarer les intérêts reçus dans sa déclaration de revenus.

Le crédit aux particuliers qui ne se connaissent pas est tout à fait possible aussi.

De plus en plus de personnes sont à la recherche de solutions alternatives au système financier : elles ont besoin de plus de morale, plus d’éthique, plus de solidarité entre communautés. Des plateformes se sont développées sur internet permettant le crédit sans banque, c’est le « crowfunding ».

Ces plateformes de crédit sans banque mettent en relation des particuliers qui veulent investir, avec des personnes qui ont besoin d’emprunter. Elles ne prêtent pas d’argent et ne rédigent aucun contrat. Puisqu’un particulier n’a pas de frais de fonctionnement, il peut pratiquer un taux d’intérêts très bas tout en gagnant de l’argent. Les conditions d’octroi sont beaucoup plus souples, ce qui permet à de nombreux candidats refusés pas les banques de réaliser leurs projets. Celui qui met les fonds à disposition a le droit de demander certaines pièces d’identité et justificatives auprès de l’emprunteur, c’est souvent lui aussi qui décident du taux d’intérêts.

Les modalités du prêt entre particuliers doivent faire l’objet d’un contrat en bonne et due forme, celui-ci devra être enregistré. Avoir une preuve écrite qui justifie la dette est important en cas de non-paiement ou de réclamation d’un tiers et si l’on doit avoir recours au tribunal.

Je trouve le meilleur taux pour mon projet

Je trouve le meilleur taux pour mon projet

Je trouve
le meilleur taux
pour mon projet

Prêt sans enquête de crédit - Logo Footer

Accédez aux meilleures offres de prêt auprès de nos établissements de crédit partenaires sans devoir passer par une étude approfondie de dossier. Notre comparateur en ligne vous est mis à disposition pour vous aider à trouver une solution de financement rapide adaptée à vos besoins.